Avalement baissier

 

L’avalement baissier, que l’on appelle aussi englobement baissier ou « Bearish Engulfing » en anglais, équivaut à une figure majeure de retournement baissière qui se compose de deux chandeliers japonais et qui prend place suite à une tendance haussière.

Il est significatif sur toutes les unités de temps.

Les éléments le caractérisant sont : 

  • L’avalement baissier doit se produire après une tendance haussière.
  • Le corps du premier chandelier doit être avalé par celui du deuxième (ce dernier ne doit pas obligatoirement avaler les ombres).
  • Le chandelier qui avale doit être rouge et le premier chandelier doit être vert (sauf en cas d’exception, nous les verrons par la suite).
  • Les ombres du deuxième chandelier sont de préférence courtes.

On assiste à la formation de cette figure quand au lendemain d’une journée d’avancée, après une tendance haussière, l’ouverture des cours est haussière comparée à la clôture de la veille, cependant les forces haussières se tarissant, une baisse des cours se produit jusqu’à clôturer en dessous de la journée de la veille. On assiste, dès lors, à un effacement complet des gains de la veille ce qui démontre la naissance d’une force baissière. Idéalement, l’ombre basse du deuxième chandelier doit être courte ce qui montre que les haussiers ne réussissent plus à faire monter les cours et que les baissiers ont désormais pris la main.

Il convient de souligner qu’en général le corps du premier chandelier est de couleur verte, toutefois il s’avère qu’un doji ou un très petit corps rouge conviennent également à cette structure.

La structure devient encore plus significative, plus le corps du deuxième chandelier japonais est grand comparé à celui du premier, pareillement quant au cas dans lequel le corps du deuxième chandelier avale le corps de plusieurs chandeliers, le signal n’en est que plus fort. Des volumes importants peuvent également confirmer ce type de figure.  .

Peu importe la qualité de l’avalement, il est toujours préférable d’attendre que le chandelier suivant confirme ladite figure. Ainsi, ce dernier devra ouvrir en baisse, si l’on souhaite vendre à J+1. Notons que J équivaut au jour de deuxième chandelier de la structure d’avalement. Ou bien, le chandelier suivant devra être rouge dans le cas où l’on souhaite davantage attendre la clôture suivante et vendre lors de l’ouverture à J+2.

L’on peut placer le seuil d’invalidation soit au dessus du niveau du plus haut formé par la structure, soit en fonction de l’horizon d’investissement de l’intervenant d’après la méthode des tiers.

Du reste, il semble judicieux de procéder à la combinaison de l’étude des figures de retournement avec les lignes de support et de résistance. En effet, il s’avère que, parfois, la formation d’un avalement baissier a lieu au niveau d’une résistance.

 

Related Posts

  • No Related Posts
 
 

0 Comments

You can be the first one to leave a comment.

 
 

Leave a Comment