Figures de retournement

 

Bien que le terme « figures de retournement » soit très utilisé, il est en général mal compris et, dès lors, il requiert quelques explications. En effet, bon nombre d’intervenants croient que cela veut dire qu’une tendance baissière va se « retourner » en une tendance haussière à la suite d’un signal technique ou bien d’une actualité.

En fait, il s’avère plutôt qu’un tel événement va, dans la plupart des cas, arrêter la tendance en cours de façon momentanée et créer ainsi une zone d’indécision qui aura trois issues possibles :

  • la tendance va s’inverser
  • la tendance en cours va reprendre
  • l’incertitude va continuer et donner lieu à un trading range

Cela reste valable pour l’analyse technique occidentale (doubles creux, doubles sommets, épaule-tête-épaule…), pour l’analyse en chandeliers japonais et pour les faits d’actualités.

En dépit de ceci, l’étude des figures de retournement demeure primordiale, puisque des prises de positions se font souvent à l’issue de celles-ci. Parfois, elles laissent place à des zones d’incertitude, qui sont inclassables puisqu’elles ne présentent pas d’ordre apparent, leur étude et leur utilisation restent donc difficiles. Cependant, l’on trouve aussi des figures se reproduisant de façon régulière et qui offrent des probabilités de succès suffisammentt attractives pour prendre position. Parmi les figures de retournement les plus connues, l’on trouve : le pendu, le marteau, les avalements et les différentes étoiles.

Il s’avère que souvent les figures de retournement sont mal employées et nous souhaitons donc éclaircir un point important, ne confondez pas le trading par le biais des figures de retournement avec le trading en contre-tendance. Ainsi, une tendance primaire va se décomposer en vagues que l’on appelle tendances secondaires qui se décomposeront, elles-mêmes, en vagues nommées tendances tertiaires. Des figures de retournement vont se produire à chacun de ses niveaux. La façon la plus productive de se servir de ces figures de retournement est de les utiliser afin d’entrer dans une tendance d’un niveau supérieur.

L’étude de l’évolution des cours selon différentes temporalités, autrement dit le « time scalping », est un moyen pour suivre correctement les différents degrés d’une tendance. Ainsi, on identifie les tendances primaires en étudiant un actif sur le long terme, puis sur le moyen terme pour déterminer quelles sont les tendances secondaires et enfin sur le court terme pour déceler les tendances tertiaires. Le principe s’applique autant sur les investissements à long terme que pour le scalping à très court terme.

 
 
 

0 Comments

You can be the first one to leave a comment.

 
 

Leave a Comment