Le Forex, c’est quoi exactement ?

 

Le FOREX équivaut au marché d’échanges, des devises. Son appellation est l’acronyme de l’abréviation « Foreign Exchange ».(Echange des Monnaies Etrangères) C’est un des plus gros marché mondial : au niveau des volumes, c’est le 2ème en ce qui concerne le nombre d’échanges, le 1er étant le marché des taux d’intérêt. Le volume quotidien de ses transactions approche les 4000 milliards de dollars.

Ce marché est ouvert 24H/24, et sur toutes les places financières mondiales. Le seul moment, où il reste impossible de trader, est le week-end.
Quand on investit sur le FOREX, on achète une devise en fonction d’une autre et on mise sur sa variation. Théoriquement c’est ce que l’on nomme un « cross ». Notons que le marché du FOREX étant assez difficile à appréhender, il est vivement conseiller d’avoir une certaine connaissance de son vocabulaire et de son fonctionnement avant de procéder à un investissement.

Pour illustrer son fonctionnement, nous allons prendre l’exemple d’une des paires les plus échangées soit l’EUR/USD. On mise sur une augmentation de l’euro. On achète, donc, du dollar à 1,3860. On vendra à partir du moment où le dollar baisse, c’est-à-dire en dessous de 1,3860€.

Trader sur le marché du FOREX nécessite d’avoir recours à un broker en ligne ou à une banque, notons, toutefois, que toutes les banques n’investissent pas automatiquement sur le marché du FOREX. A chaque transaction, le broker prend une commission : le « spread » qui représente l’écart entre le prix d’achat et le prix de vente d’une paire de devises. Vous trouverez de nombreux brokers en ligne, ces derniers proposent des services et des types de comptes différents  en fonction de votre capacité d’investissement et de vos stratégies.

Les banques sont les principaux intervenants du marché FOREX, elles assurent 50% des transactions via des propositions de « teneurs de marché ». On trouve, ensuite, les grandes entreprises tradant sur le marché FOREX car ces dernières exercent une activité à l’international et elles veulent se couvrir face au risque de change.

Du reste, il s’avère que les banques centrales peuvent aussi intervenir sur le marché du FOREX dans le cadre d’une régulation du marché et de l’application d’une stratégie monétaire spécifique. Elles procèdent en investissant, de façon massive, sur une devise afin de provoquer la baisse ou bien la hausse de cette dernière.

Les hedge funds et autres investisseurs institutionnels tradent, dans un but entièrement spéculatif, à hauteur de 30% du volume total des transactions. Enfin, les particuliers, quant à eux, constituent 5% des transactions.

La connaissance d’un minimum de vocabulaire est nécessaire pour trader sur le marché du FOREX. Voici, les termes les plus courants :
Devise de base : elle correspond à la première devise d’une paire. Sa valeur est fixée d’après la valeur de la contre-devise (que l’on nomme aussi devise pip ou devise cotée).

  • Prix de vente (ou prix Bid) : il équivaut au prix auquel les traders ont la possibilité de vendre la devise de base. Les traders utilisent, aussi, ce terme pour désigner le prix proposé, autrement dit le prix maximum qu’un acheteur est prêt payer.
  • Prix d’achat (ou prix Ask) : il équivaut au prix auquel les traders ont la possibilité d’acheter la devise de base. Les traders utilisent, aussi, ce terme pour désigner le prix demandé, autrement dit le prix minimum qu’un vendeur est susceptible d’accepter.
  • Spread : c’est l’écart ou la différence entre le prix de vente et le prix d’achat. Le spread est composé de pips.
  • Pip : équivaut à la plus petite unité de variation d’une paire de devises.
  • Effet de levier : il représente une opportunité offerte aux traders de prendre des positions pour des montants supérieurs à ce qu’ils possèdent en réalité. En définitive, cet effet offre la possibilité de multiplier leur investissement initial sur un cross. En fonction du broker choisi, il est possible de multiplier jusqu’à 400 fois la mise de départ.
  • Stop loss : si vous n’êtes pas sûrs des variations d’une paire de devises, le stop loss est un moyen pour clôturer, de façon automatique, votre position dès le dépassement d’un seuil prédéfini. C’est, donc, un moyen pour limiter les pertes.


 
 
 

0 Comments

You can be the first one to leave a comment.

 
 

Leave a Comment