Le VIDYA (Variable Index Dynamic Average)

 

VIDYA est l’acronyme de « variable index dynamic average ». Il fait partie  de la liste des oscillateurs techniques facilitant le calcul de la moyenne mobile exponentielle. En quoi il diffère des autres indicateurs et quels sont ses avantages ?

La différence par rapport aux autres indicateurs techniques

VIDYA permet de déterminer précisément la moyenne mobile selon le changement du cours. En effet, cet indicateur suit, de très près, la fluctuation du cours, et ce, aussi bien qu’il ralentisse ou qu’il s’accélère. Dès lors, on peut affirmer que VIDYA évalue, autant que le DYMOI, la volatilité d’un marché. En outre, l’on constate qu’avec les autres indicateurs, la moyenne mobile réagit, de manière tardive, suivant la modification du cours, ce qui engendre, malencontreusement, de faux signaux d’achat et de vente. L’interprétation du graphique relative de l’index variable est la suivante : la tendance du marché est à la hausse lorsque VIDYA et le cours se croisent à la hausse, à l’inverse la tendance du marché est à la baisse quand VIDYA et le cours se croisent à la baisse.

Le calcul de VIDYA

Le calcul de VIDYA fait appel à de nombreux paramètres. D’abord, il est essentiel de connaître le ratio de volatilité et la somme des variations baissières ou haussières suivant un délai déterminé. L’apparition de cet indicateur date de 1992 dans la revue « Technical Analysis of Stocks and Commodities ». Il est aussi recommandé pour le calcul de VIDYA d’identifier les auxiliaires SC (constante des valeurs comprise entre 0,1 et 0,9) ainsi qu’OCM (oscillateur momentum Chande).

Petites précisions sur l’OCM

C’est un oscillateur technique au même titre que le RSI. Il prend en considération les conditions de survente et de surachat d’après des valeurs incluses entre 100 et -100. Le créateur de l’OCM est Tushar Chande. La première apparition de l’OCM  s’est faite dans le livre « The New Technical Trader ». L’interprétation d’un surachat ou d’une survente se base sur des valeurs. Ainsi, l’on conclut à un surachat si cette valeur dépasse 50 OCM. Et, l’on parle de survente si elle est inférieure à 50. Cet indicateur s’utilise aussi bien sur une courte ou une longue durée. Il sert aussi au calcul de la moyenne mobile et pour suivre la fluctuation du marché.

Indices de volatilité utilisés par VIDYA

Afin de repérer les tendances haussières ou baissières de manière plus aisée, VIDYA fait appel à différents indices complétant les paramètres en vue de fixer la valeur absolue. L’utilisation de chaque indice se fait dans un variable moyen déplacement. On utilise, très fréquemment, le ratio écart type entrant dans le calcul de VIDYA comme indice de volatilité de l’oscillateur et du variable moving average. Il sert à ajuster la période de lissage modifiée par les conditions du marché. Quand l’indice de volatilité est à 0, la période de lissage augmente. Quand il est au dessus de 1, la période peut constamment baisser. Antérieurement, Chande a eu recours au VI comme indice de volatilité. Il existe d’autres indices, notamment l’indice de volatilité relative, le taux d’efficacité de Kaufman, la dimension fractale, le vertical horizontal filter et le ratio écart type. L’intérêt de VIDYA tient, essentiellement, fait qu’il offre, avec précision, les détails des informations sur le marché suivant le déplacement des cours.

 
 
 

0 Comments

You can be the first one to leave a comment.

 
 

Leave a Comment