Les CFD ou “Contrats pour la différence”

 
Présentation des CFD.

Les CFD (« contrat pour la différence ») sont des produits dérivés simples, ils ont fait leur apparition, en France, il y a quatre ans uniquement, connaissant, depuis, un succès grandissant. Ils offrent la possibilité aux investisseurs de bénéficier de la variation des cours, autant à la hausse qu’à la baisse. Les caractéristiques principales de ces produits dérivés sont leur effet de levier conséquent et la proposition inhérente d’investissement sur une large gamme de sous-jacents. Principalement, cinq types de CFD existent, à savoir :

  • Les contrats pour la différence sur actions qui offrent la possibilité de trader les titres majeurs (Total, Vivendi…).
  • Les contrats pour la différence sur les indices (CAC 40, Dax, Footsie-100…).
  • Les contrats pour la différence sur matières premières (pétrole, blé, coton…).
  • Les contrats pour la différence sur métaux (or …).
  • Les contrats pour la différence sur devises.
A qui s’adressent les CFD en particulier ?

Les courtiers en ligne tentent de rendre les CFD populaires. Cependant,  il est primordial de préciser que ces produits financiers dérivés s’adressent davantage à des investisseurs expérimentés. Alors qu’ils plébiscitent la simplicité des CFD et la possibilité de bénéfices importants, les courtiers omettent d’indiquer l’existence d’un certain nombre de risques qui demeurent souvent inconnus des débutants. Dès lors, nous recommandons les CFD aux investisseurs expérimentés maîtrisant, avec une certaine aisance, le fonctionnement des marchés financiers. Les CFD constituent, ainsi pour eux, une alternative efficace de diversification de leurs portefeuilles d’investissement avec des actifs moins sûrs mais également potentiellement plus lucratifs.

Le fonctionnement des CFD.

Admettons que vous anticipiez une hausse de l’action Total à la Bourse de Paris. Le titre cote, à l’heure actuelle, 45 euros et vous visez 48 euros. Vous achèteriez, donc, un contrat CFD sur action dont la valeur est 900 euros et représentant 20 titres. Ce contrat est supposé créditer ou débiter, tous les jours, la différence entre le cours d’achat et le cours du jour. Ainsi, vous partez sur une marge de seulement 5% qui correspond alors à 45 euros. Admettons que le lendemain de votre achat, l’action Total soit grimpée à 46 euros, vous auriez, donc, gagné (46 – 45) x 20 = 20 euros. Si votre objectif de 48 euros est atteint, votre performance sera alors de : [ (48 – 45) x 20 ] / 45 = 133%!

Les avantages des CFD.

La liste des avantages des CFD est longue :

  • Grande aisance d’utilisation permettant l’accès à quasiment tous les investisseurs.
  • Grande liquidité permettant de tirer avantage d’un effet de levier atteignant jusqu’à 500 chez certains  brokers.
  • Une marge ne représentant que 5% de la position ouverte. Dès lors, vous pouvez souscrire un contrat CFD de 1000 euros, avec une marge de 50 euros.
  • Aucune influence sur les prix des markets maker.
  • Le montant des commissions* est minime.
  • Pas de liquidation mensuelle.

* En laissant votre position ouverte plus d’une journée, des intérêts parfois importants peuvent éventuellement s’appliquer, nous vous recommandons, donc, de bien vous informer au préalable auprès de votre prestataire de services.

Les inconvénients des CFD.

La liste des inconvénients des CFD est tout aussi importante:

  • La réglementation présente de nombreuses lacunes puisque les CFD ne sont pas considérés comme étant des « produits d’épargne » et ne sont, donc, pas accompagnés d’un prospectus agréé par les autorités de réglementation française. Cependant, les courtiers spécialisés dans les CFD sont contraints de détenir un agrément en bonne et due forme.
  • L’on ne trouve aucun mécanisme de compensation avec les CFD qui permette de garantir que le contrat soit exécuté en cas de défaillance du prestataire de services.
  • Un effet de levier très important est souvent inhérent aux CFD  ce qui peut souvent provoquer des désagréments  aux débutants appliquant une mauvaise stratégie de money management. En effet, plus l’effet de levier est conséquent, plus les pertes éventuelles sont importantes, allant jusqu’à la perte complète de votre capital.
Les recommandations de notre équipe.

Notre rédaction vous conseille vivement de n’avoir recours aux CFD qu’en cas de maîtrise des marchés financiers et dans le but de diversifier les actifs vers des produits plus rémunérateurs mais présentant, automatiquement, un risque plus important.

Soulignons que les CFD sur devises ne présentent aucun avantage important comparé au Forex Spot. Ainsi, les investisseurs Forex ont déjà la possibilité de bénéficier d’un effet de levier important (pouvant aller jusqu’à 200), de rentrer sur le marché aussi bien à la hausse qu’à la baisse et de tirer avantage des faibles commissions des brokers. Dès lors, il est souvent plus judicieux d’avoir recours au Forex Spot pour ceux souhaitent procéder à des investissements sur les devises. Dans ce cas de figure, vous profiterez de la protection de la réglementation du marché qui est existe dans ce domaine.

Pour finir, vous devez impérativement vous renseigner au préalable et savoir si le courtier spécialisé dans les CFD, que vous envisagez choisir, est titulaire d’un agrément délivré par l’AMF.

Pour faciliter la tâche dans le choix de votre courtier, notre rédaction vous invite à vous rendre sur notre sélection des meilleurs brokers en ligne.

 
 
 

0 Comments

You can be the first one to leave a comment.

 
 

Leave a Comment